SUD éducation dénonce le fichage de grévistes à l’université Jean-Jaurès de Toulouse

Communiqué de SUD éducation
lundi 13 janvier 2020

Le syndicat SUD éducation 31 et sa section implantée à l’université Jean-Jaurès à Toulouse ont récemment révélé que l’université a procédé au fichage de personnels grévistes en 2018, et a utilisé les listes constituées pour restreindre les accès aux locaux des personnels.

Les documents écrits permettent d’établir que l’administrateur provisoire de l’université à ce moment (qui est devenu recteur de l’académie de Nice) était pleinement informé des faits, qu’il n’a ni dénoncés, ni fait cesser.

Le fichage des grévistes n’est pas uniquement illégal, c’est aussi une atteinte grave au droit de grève qui constitue une liberté fondamentale des salarié-e-s.

SUD éducation exige :
—  que lumière soit faite sur cette affaire par une mission d’enquête dont les membres seront indépendants de la ministre Vidal qui a elle-même nommé l’administrateur provisoire de l’université incriminé par ce scandale ;
—  que des mesures conservatoires soient mises en œuvre sans délai pour protéger les personnels contraints de croiser quotidiennement leurs délateurs dans les locaux.

PDF - 69.7 ko
SUD éducation dénonce le fichage de grévistes à l’université Jean-Jaurès de Toulouse

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031