SUD éducation solidaire des peuples du Rojava

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation
samedi 31 mars 2018

Réunie en congrès, la fédération SUD éducation fait sienne l’appel des syndicalistes pour Afrîn rendu public le samedi 24 mars dernier, à l’occasion de la journée mondiale de mobilisation en défense d’Afrîn.

Depuis le 18 mars, la ville d’Afrîn au Rojava (Kurdistan syrien) vit sous l’occupation de l’armée turque et de ses mercenaires djihadistes. L’attaque contre le canton d’Afrîn, l’un des trois que compte le Rojava avec ceux de Cizre et Kobané, a débuté le 20 janvier dernier. Les grandes puissances occidentales ont lâchement abandonné les kurdes à leur propre sort. Pire, la France, par la voix d’Emmanuel Macron, s’est solidarisée de la Turquie en qualifiant le 31 janvier les YPG/YPJ de « potentiels terroristes ».

Pour le régime ultra-nationaliste de Recep Tayyip Erdogan cette agression, cyniquement baptisée du nom de « Rameau d’olivier », n’est que le début d’une guerre de conquête visant l’ensemble des territoires kurdes au nord de la Syrie.

Cette offensive se fait aussi dans le contexte d’une mise au pas de la société civile, des organisations syndicales et de l’opposition démocratique en Turquie, soumise à la dictature sans limites de l’AKP, le parti d’Erdogan. Face à cela, l’Union européenne se tait. Elle préfère renouveler l’accord infamant passé avec l’État turc, faisant de ce dernier le cerbère d’une « Europe forteresse » fermée aux réfugié.es.

En Syrie, les forces kurdes des YPG/YPJ et les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont pourtant combattu en première ligne contre l’État islamique. Elles ont défendu et sauvé Kobané. Elles ont libéré Raqqa, la « capitale » du califat sanguinaire.
Le Rojava, région auto-administrée, vit au rythme du confédéralisme démocratique, où chaque peuple a sa place. C’est aujourd’hui une véritable alternative progressiste, égalitaire, féministe et laïque dans cette région. Elle peut dessiner un avenir émancipé de tous les obscurantismes et de toutes les barbaries.

Syndicalistes et internationalistes, nous sommes attaché.es à soutenir l’espoir que peut représenter le projet de confédéralisme démocratique. La Fédération SUD éducation, réunie en congrès, estime qu’il est de sa responsabilité de prendre part à la défense du peuple kurde.

Nous appelons toutes les forces de progrès, toutes celles et tous ceux épris.es de liberté, à s’engager pour cette cause. Les semaines et les mois qui viennent seront cruciaux. Afrîn peut encore être sauvée. Le Kurdistan peut et doit vivre.

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois