Sans papiers

 octobre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

" Notre situation n’est pas réglée,
nous existons, nous ne sommes pas des fantômes ".

Depuis le printemps, les choses bougent.

Le 23 mars 2002, une cinquantaine de Sans-Papiers marcheurs sont partis de Marseille pour rejoindre Paris. Tout au long de leur marche, ils ont été accueillis dans différentes villes par des collectifs de soutien aux Sans-Papiers. Arrivés à Paris, le 27 avril 2002 , ils ont pris la tête du cortège de la grande manifestation de l’entre-deux tours des élections présidentielles.

Le 8 juin une nouvelle manifestation nationale avait lieu à Paris.

Malgré les efforts du gouvernement précédent pour faire croire que le problème était réglé alors que des dizaines de milliers de personnes étaient laissés en situation irrégulière, la mobilisation ne s’est jamais éteinte depuis 1996. Elle a pris toutefois un nouvel élan au mois d’août dernier avec l’occupation de la basilique de Saint-Denis.
L’ampleur exceptionnelle du mouvement du 93 (Seine-Saint-Denis) replace la réalité de la question des Sans-Papiers au centre de la vie politique.

Cette question majeure ne peut plus être ignorée.

Depuis, manifestations et rassemblements se succèdent - en Île-de-France et en province (de nouveaux collectifs sont créés, de nombreux Sans-Papiers sortent de l’ombre et rejoignent les collectifs déjà existants...) - et confirment une mobilisation montante et durable des Sans-Papiers pour le droit de circuler librement, de pouvoir travailler, de se loger, de vivre avec leur famille, de penser et d’exprimer leurs opinions.

Pour la première fois, les Sans-Papiers sont reçus par le ministère de l’intérieur. Le 19 septembre, le directeur-adjoint du cabinet de Sarkozy reçoit le secrétariat de la Coordination nationale. Long entretien, convenu . Les Sans-Papiers présentent leur " déclaration nationale " dont ils déclinent les différents points . Rien de nouveau du côté du ministère qui répète ce qu’on a pu lire dans la presse : " La loi Chevènement est une bonne loi, mais elle est mal appliquée ". Le ministère propose quelques règlements de situations, au cas par cas - pour tenir compte du caractère particulier des situations difficiles sur le plan social et humain - il y aura des régularisations. Tout cela avec " bon sens, humanité et réalisme ". Ceux qui resteront en situation irrégulière devront quitter le territoire, les " éloignables doivent être éloignés ".

Il n’y a aucun changement fondamental. Sarkozy cherche à déminer, inquiet de la mobilisation montante. Derrière l’humanisme de façade se profile le durcissement : limitation accrue du droit d’asile, projet européen - imminent - d’harmoniser dans un sens très répressif les procédures d’expulsion.

Ultra-précaires parmi les précaires, travailleurs surexploités par un esclavage moderne, les Sans-Papiers sont les proies faciles de la politique sécuritaire de Sarkozy, Chirac et Raffarin. Pour SUD-Éducation, il y a cette évidence que notre rôle de syndicalistes est de se retrouver sur le terrain pour défendre les droits essentiels, de tous, - au travail, au logement, à la santé, à l’éducation, à la culture... - et donc d’agir avec tous ceux qui en sont privés.
C’est la raison de notre engagement, dès 1996, aux côtés des Sans-Papiers.

C’est pourquoi nous avons signé l’"appel à la régularisation de tous les Sans-Papiers en Europe " qui constitue une avancée notable pour l’élargissement de la lutte.

Samedi 19 octobre à Paris grande manifestation nationale
pour la régularisation de tous les Sans-Papiers.

Elle sera une étape déterminante, c ’est dire l’importance d’une solidarité concrète et donc la nécessité d’être présents à Paris le 19 octobre aux côtés des Sans-Papiers pour :
- la régularisation de tous les Sans Papiers avec la carte de 10 ans
- la libération et la régularisation des Sans-Papiers en prison pour défaut de papier
- la fermeture des centres de rétention
- l’abrogation des lois Pasqua/Debré/Chevènement
- le respect du droit d’asile
- l’abrogation de la double peine
- la liberté de circulation

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234