Seconde session des E3C : des aménagements loin d’être suffisants !

Communiqué de SUD éducation
vendredi 13 mars 2020

Suite au chaos qui a régné dans un grand nombre de lycées français, Jean Michel Blanquer s’est enfin décidé à prendre des mesures qui reconnaissent que cette première session est un échec cuisant pour le ministère. Si le discours consistant à dire que tout s’est passé pour le mieux semble avoir fait son temps, force est de constater que les décisions sont loin d’être à la mesure de la situation : la seconde session pourra être organisée du 20 avril jusqu’à la fin juin en parallèle des épreuves du bac. Si la situation dans les lycées n’était pas dramatique, il y aurait de quoi rire : ce nouveau bac prétendument simplifié doit, s’il doit être passé dans de bonnes conditions, se dérouler … comme l’ancien qu’il s’agissait de simplifier !

Dans le contexte de l’annonce de la fermeture des lycées jusqu’à nouvel ordre, ces annonces sont désormais en décalage complet avec la réalité. La seconde session est encore plus fragilisée, parce que les enseignements n’auront pas pu se dérouler convenablement.

Le constat est simple pour SUD éducation : ce recul du ministre démontre, sans qu’il le reconnaisse, que les E3C doivent être supprimés. Seul un examen unique à caractère national en fin de terminale sera en mesure d’assurer des conditions dignes de passation de telles épreuves. Mais pour SUD éducation ces mesures ne sauraient suffire : c’est toute la réforme inégalitaire du lycée et du bac qu’il s’agit de supprimer !

SUD éducation appelle donc l’ensemble des personnels à se saisir de ce premier recul pour exiger la suppression de ces réformes mortifères.

PDF - 98.6 ko
Seconde session des E3C : des aménagements loin d’être suffisants !

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031