Session 2020 du DELF : SUD éducation dénonce une politique xénophobe et discriminatoire

Communiqué de SUD éducation
lundi 13 juillet 2020

Dans un message adressé aux enseignant-e-s encadrant les Elèves Allophones Nouvellement Arrivé-e-s, la DGESco demande que les élèves de la 6ème à la 4ème des UPE2A ( Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants), ne se présentent pas à la session décalée du DELF (Diplôme d’études en langue française ) en octobre prochain pour cause de COVID et d’économies soi-disant engendrées par ce report. Le ministère définit ainsi un public « prioritaire » , SUD éducation le dénonce au nom de l’accès pour toutes et tous à une école publique émancipatrice garantissant une égalité de traitement sans condition.

Dans un courrier adressé au Recteur de l’Académie de Marseille, les syndicats SUD éducation de l’académie rappellent que ce sont près de 80 % d’élèves qui seront ainsi écartés de l’examen du DELF. Les services du Rectorat décalent d’un an leur session alors qu’il aurait été possible une validation dans les temps.

Le DGESco semble faire abstraction des conséquences de l’extension d’une scolarité de 4 à 5 années en collège. Les services préfectoraux le prendront ils en compte lorsque seront traités les dossiers administratifs de leurs parents ?

SUD éducation dénonce le caractère discriminatoire de cette décision : seul est concerné le public scolaire étranger par ce type de mesure .

SUD éducation soutiendra toutes les initiatives des personnels revendiquant la réouverture de la session du DELF d’octobre 2020 aux Elèves Allophones Nouvellement Arrivé-e-s de 6ème à la 4ème.

Documents joints

Session 2020 du DELF : SUD éducation dénonce (...)

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456