Solidarité avec les deux étudiants criminalisés et exclus de l’université de Perpignan pour leur participation à la lutte contre la LRU !

samedi 19 janvier 2008

Yann et Pierre, étudiants à l’université de Perpignan, ont été assignés en justice par le président de leur université et quelques universitaires favorables à la LRU, pour « dégradations, vols, menaces de mort, ... ».

Mercredi 19 décembre, au petit matin, Yann et Pierre sont arrêtés à leur domicile. La police perquisitionne leurs appartements et saisit leurs ordinateurs.

A l’issue d’une garde à vue de 48 heures, aucune des accusations portées contre eux n’est retenue.

Pourtant ils sont, à la veille des vacances de Noël, placés sous contrôle judiciaire sur la base de ces accusations. Il leur est interdit de sortir du département des Pyrénées Orientales, de se rendre dans leur université pour suivre les cours et d’avoir des contacts entre eux !

Avant même d’avoir été jugés, en dépit de la présomption d’innocence, ils sont « punis » pour une durée très longue puisqu’une instruction peut durer des mois.

Le 22 janvier la décision sur le maintien ou non du contrôle judiciaire sera rendue.

Une fois de plus, les autorités politiques et universitaires sous couvert de « démocratie » et de « dialogue social » répriment celles et ceux qui ont osé s’opposer à la LRU, loi destructrice pour l’université.

La Fédération des syndicats SUD éducation dénonce l’exclusion déguisée de Yann et Pierre, leur placement sous contrôle judiciaire et cette volonté de « faire des exemples » pour casser les mouvements de contestation.

Elle réaffirme sa solidarité aux étudiants victimes de la répression dans le cadre de la mobilisation contre la LRU et apporte tout son soutien à Yann et Pierre.


Pétition de soutien à Yann et Pierre

Documents joints

PDF - 17.7 ko

Navigation

Mots-clés de l'article

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234