Stop à la répression de l’État turc contre les syndicalistes au Kurdistan

Communiqué de la fédération Sud éducation
jeudi 18 janvier 2018

Liberté et Justice pour Şakir Kalay, Mehmet Garip Yaviç, Murat Başkara, Abdülmecit Karaçelik et Ferhan Aslan

A l’aube du 17 janvier 2017, 5 enseignants membres du syndicat Egitim-Sen de la province de Van, Şakir Kalay, Mehmet Garip Yaviç, Murat Başkara, Abdülmecit Karaçelik et Ferhan Aslan ont été arrêtés et placés en garde à vue. Leur dossier a été gardé confidentiel, et on ne sait pas de quelles infractions ils sont accusés.
Ces arrestations s’inscrivent dans un contexte de répression particulièrement dur au Kurdistan depuis 2015. Suite au coup d’état avorté de juillet 2016 en Turquie, plus de 140 000 fonctionnaires ont été licencié.e.s ou suspendu.e.s. Le 7 janvier, une nouvelle liste de 700 noms de personnes concernées a été diffusée.
Face à un régime dont les exactions ne font que s’amplifier, la seule réponse de l’État français a été de recevoir en grande pompe le dictateur Erdogan.

SUD éducation réaffirme son soutien aux syndicalistes de egitim-sen, ainsi que plus généralement à toutes les forces progressistes en Turquie et au Kurdistan, syndicalistes, activistes, journalistes, députés, maires, à toutes celles et ceux qui osent s’élever et résister au régime fasciste turc.


PDF - 64 ko
Communiqué Répression Turquie

Sur le Web