Suppressions de poste, réformes Blanquer -Amplifier les mobilisations

Tract de la fédération SUD éducation
vendredi 8 février 2019

Au mois de décembre, les lycéen-ne-s se sont fortement mobilisé-e-s, rejoint-e-s ici et là par des personnels. Les jours de grève du 24 janvier et du 5 février ont été une réussite. Dans différents départements, les personnels ont décidé de reconduire au lendemain du 5 février. Dans différents endroits, des lycées se mobilisent, s’organisent et se coordonnent pour lutter contre les réformes, regroupés notamment sous le nom de Collectifs contre les réformes Blanquer et Parcoursup (CRBP). SUD éducation soutient les différents cadres de mobilisations impulsés à la base par les personnels, et notamment les CRBP.

Tout le monde le voit bien, les journées de grève isolées ne sont pas suffisantes pour faire plier le gouvernement. L’enjeu aujourd’hui est de construire un mouvement de grève reconductible, en s’appuyant sur les initiatives impulsées dans différents départements, et dans un cadre intersyndical large. La période de vacances qui s’ouvre ne doit pas être un frein. SUD éducation soutient et appuie tous les établissements qui décident de se mettre en grève reconductible.

En parallèle, les personnels adoptent des moyens d’action divers et variés : démissions collectives de la charge de professeur-e principal-e, occupations nocturnes des lycées, démission des Conseils d’administration, initiatives communes avec les parents d’élèves... SUD éducation soutient toutes ces initiatives décidées par les personnels, et encourage à les développer, en complément de la construction de la grève.

Les causes de mécontentement ne manquent pas :

  • suppressions de postes
  • réformes du tri social
  • 2e HSA imposée
  • liberté d’expression attaquée

Et maintenant, comment gagner sur nos revendications ? SUD éducation fait des propositions aux personnels :

  • SUD éducation appelle à la construction de la grève et la mise en débat dans les Assemblées générales de sa reconduction. SUD éducation soutient et appuie tous les établissements qui décident de se mettre en grève reconductible.
  • SUD éducation soutient toutes les initiatives de mobilisation décidées par les personnels : démissions collectives de la charge de professeur-e principal-e, occupations nocturnes des lycées, démission des CA...
  • L’objectif est de coordonner nationalement ces initiatives. C’est pourquoi SUD éducation met en débat auprès des personnels une perspective de semaine d’action nationale à partir du 18 mars, deuxième semaine après la rentrée de la zone C, selon des formes décidées par les personnels.
PDF - 126.4 ko
Tract amplifier la mobilisation

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345