Union SUD Nettoyage

samedi 4 décembre 2004
mis à jour mercredi 26 juillet 2006

L’Union SUD Nettoyage qui regroupe des syndiqué-e-s de divers secteurs d’activités (les administrations, la SNCF, la Poste, la santé..... mais aussi le secteur privé : l’hôtellerie, les centres commerciaux, etc...) est particulièrement visée par la discrimination syndicale organisée par le patronat de cette branche d’activité.
Par ce fait, elle tente d’empêcher l’organisation syndicale choisie par une partie des travailleurs du nettoyage de pouvoir les représenter.

Le cas le plus médiatique est celui de Faty Mayant :

En février 2003, une trentaine de femmes de chambre salariées de la société Arcade, mais travaillant de fait pour le groupe ACCOR, faisaient céder leur employeur, au bout d’un an de grève. Une grève qui avait mis en lumière et fait connaître au grand public les conditions de travail quasi esclavagistes qui leur étaient imposées.

Les grévistes avaient obligé la direction d’ACCOR, directement mise en cause, d’élaborer une “ charte de bonne conduite ” pour ses sous-traitants les obligeant à baisser des cadences imposées, payés les heures travaillées, donner des locaux au agents de nettoyage pour leur permettre de se changer et de manger.

Un an plus tard, la direction d’Arcade et d’Accor licencieront Faty Mayant qui avait joué un rôle de premier plan dans la grève et qui, en tant que déléguée syndicale SUD, représentante syndicale SUD au CE et membre du CHST, continuait à lutter pour faire appliquer cette accord.

La colère des dirigeants du groupe Accor d’avoir du céder devant Faty et ses collègues, alors qu’à travers le monde ils traitent une bonne partie du personnel qui travaille pour leur groupe comme des esclaves, est la principale raison de ce licenciement. L’autre est qu’il n’appliquait pas l’accord et qu’une nouvelle campagne de dénonciation était en marche.

Le prétexte invoqué pour la licencier est un dépassement des heures de délégation. Alors que le dossier de licenciement présente de nombreuses failles sur le plan juridique (notamment que le nombres d’heures de délégation n’a pas été dépassé !), l’inspection du travail, a accordé le licenciement créant l’étonnement chez beaucoup de ses confrères.

Un premier recours devant l’inspection du travail a été formulé mais rejeté rapidement. Aujourd’hui, nous venons d’être informé que le recours déposé devant le ministère était aussi rejeté. Nous nous y attendions !

Faty a été licenciée car ça ne se fait pas de contester dans ce secteur du nettoyage. Le personnel souvent immigré doit resté de la main d’œuvre à bon marché, corvéable à merci. La propreté, secteur non productif d’intérêt financiers, doit coûter le moins cher possible aux entreprises au détriment des citoyens qui n’ont pas en France, dans les lieux public et autres, un niveau de propreté qu’ils pourraient être en droit d’attendre.

Les syndicalistes qui veulent lutter pour inverser cette tendance sont attaqués !

R... B..., est nommé délégué syndical SUD Nettoyage en décembre 2003, dans l’entreprise Cendrillon à Vesoul. La direction ne conteste pas sa nomination. L’entreprise ne conteste pas son mandat.

En janvier 2004, il reçoit un avertissement : « Votre travail doit être irréprochable » Aucun commentaire de la direction n’explique quelques faits de négligence de la part de R...

En août 2004, son chef d’agence vient l’accuser publiquement d’être un fainéant, un incapable... et exige la remise des clefs du chantier.
Le même jour, la direction de Cendrillon conteste 10 mois après la validité du mandat de délégué syndical de R... et par lettre recommandée le convoque pour un entretien préalable à une sanction pouvant aller jusqu’au licenciement et l’informe de sa mise à pied conservatoire immédiate.

Le tribunal d’instance, malgré les délais de contestation largement dépassés, annule la désignation de délégué syndical et permet ainsi à la direction de l’entreprise de licencier R... Ce que la direction s’est empressée de faire.

José de Mesquita, représentant syndical SUD Nettoyage chez Penauille Polyservices vient d’être licencié sans autorisation du CE et de l’inspection du travail ; depuis près d’un an, ils refusent de lui donner un travail......

La liste de représentants syndicaux qui subissent de multiples types de répression est importante................

Navigation

Agenda

<<

2019

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123