Urgent : message de Sud éducation 53

Communiqué de sud éducation 44
vendredi 13 juin 2008

Samy B (instituteur) de l’école Primaire de Basse-Indre a été arrêté aujourd’hui et emmené menotté lors d’une altercation avec les CRS. Il est accusé avoir cassé un doigt à un CRS et risque d’être congédié de l’éducation nationale et donc de perdre son poste d’instituteur s’il est condamné. Pour le soutenir et montrer notre opposition face à cette accusation rapide, il faut que tous les parents qui se sentent concernés se retrouve demain matin devant l’école Jules Ferry de Basse-Indre. S’il le faut, une délégation se rendra à l’inspection académique. Merci d’informer le plus de gens possible par Internet ou téléphone, il y a urgence !!


Dans l’urgence, je me permets de vous écrire pour vous informer de ceci :
Cet après-midi, une manifestation avait lieu à l’inspection académique. Les collègues portaient des documents officiels collectivement à l’inspecteur d’académie. Ils ont décidé d’occuper les bureaux. L’inspecteur a fait appel à la police qui a brutalisé les gens qui se trouvaient à l’intérieur. Parmi eux, Sami Bemézianne. Il a été arrêté, menotté et transféré à Waldeck Rousseau, où il se trouve encore actuellement. Les collègues qui manifestaient font le siège du commissariat jusqu’à obtenir sa libération.

Il serait accusé d’avoir cassé le doigt d’un CRS. Aux dernières nouvelles, il pourrait être jugé demain en comparution immédiate. Ce n’est rien moins que son éradication de l’éducation nationale qui se joue !
Si vous recevez ce courriel à temps, vous pouvez rejoindre la manifestation devant Waldeck Rousseau.

Vous pouvez aussi relayer l’information et prendre contact entre vous. Je propose qu’une manifestation de soutien ait lieu demain à 8h30 à l’école, avec débrayage des enseignants. En fonction de l’évolution de la situation, une décision d’action autre pourrait être prise sur place.

N’hésitez pas à appeler 02-28-01-79-69 ou 06-86-83-89-06 pour plus d’infos et nous tenir au courant de ce qui se fait pour réagir.


Arrêt de toute poursuite contre l’enseignant de l’école Jules Ferry de Basse-Indre

Communiqué de Sud éducation 44

Suite à l’AG des enseignants du premier degré, du mercredi 11 juin, un rassemblement a eu lieu devant l’inspection académique pour soutenir la délégation de l’intersyndicale qui devait être reçue par Mr l’Inspecteur d’académie.

Spontanément et pacifiquement les manifestants ont occupé les locaux en exigeant que l’Inspecteur d’académie vienne en personne répondre à leurs questions sur la demande des 200 postes et la réforme Darcos. Pour toute réponse l’Inspecteur d’académie a appelé les forces de police alors que tout se passait très calmement.

La police a pénétré dans les locaux pour faire évacuer ceux-ci. Les manifestants ont été délogés très violemment alors qu’ils n’opposaient qu’une résistance ferme et pacifique.

Un enseignant a été arrêté et accusé arbitrairement de violence à agent de police. Nous contestons cette version des faits et nous demandons l’arrêt de toute poursuite judiciaire. Pour nous la responsabilité incombe à l’Inspecteur d’académie qui au courant du déroulement des événements n’a pas voulu arrêter l’action disproportionnée des forces de police.

Encore une fois, face à un mouvement social d’ampleur, les autorités cherchent à criminaliser les manifestants. SUD éducation dénonce et condamne cette pratique.

SUD éducation 44

Nantes, le 12 juin 2008

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456

Sur le Web