communiqués intersyndicaux Florimond Guimard (RESF, 20 avril)

jeudi 19 avril 2007
mis à jour samedi 25 août 2007

Communiqué CGT-FSU-SUD Éducation-SGEN-UNSA du 18 avril

La solidarité ne doit pas devenir un délit !

Lucie Aubrac est décédée le mois dernier, avec les honneurs de la République...
Elle laisse un héritage. Tout au long de sa vie, elle s’est employée à conjuguer le mot Résistance au Présent. Un de ses derniers combats fut de s’opposer, aux côtés du RESF, des militants syndicaux, à l’expulsion des enfants de parents sans papiers.

Nous sommes des milliers de citoyens à rejoindre cette Résistance aujourd’hui. Ensemble, au quotidien, nous luttons :

- Contre les expulsions
- Contre la violence qui caractérise les conditions d’arrestation et d’expulsion
- Contre l’arrestation de parents, de grands parents à la sortie des écoles
- Contre les mises en garde à vue de militants syndicaux ou associatifs qui veulent agir simplement en citoyens actifs et vigilants
- Contre la loi inique et discriminatoire instituant l’immigration choisie
- Contre l’obscurantisme du déterminisme à la naissance que suppose la loi prévention délinquance.

En ce moment, en France, plusieurs de ces citoyens engagés risquent des poursuites judiciaires. L’Etat leur reproche, qui d’avoir entravé « la bonne marche d’un aéronef » pour avoir tenté d’expliquer aux passagers d’un avion en partance, que les autorités administratives voulaient y embarquer toute une famille en voie d’expulsion, qui de s’être opposé aux forces de l’ordre lors d’arrestations d’enfants organisées au sortir d’un établissement scolaire.

Or, quand les lois sont illégitimes, le devoir de désobéissance s’impose.

C’est pourquoi, la FERC-CGT, la FSU, le SGEN-CFDT, SUD et l’UNSA ont déposé un préavis de grève nationale pour permettre à tous de participer à la

MANIFESTATION VENDREDI 20 AVRIL A AIX-EN-PROVENCE,

contre la mise en cause d’un instituteur, militant du RESF, Florimond Guimard, traduit devant le tribunal où il encourt trois années de prison et 45 000 euros d’amende pour avoir empêché l’expulsion du père algérien de deux jeunes enfants.

Nous exigeons l’abandon de toute poursuite judiciaire à son encontre et l’arrêt immédiat de la criminalisation des actions syndicales. À chaque fois que cela sera nécessaire, nos organisations syndicales agiront avec les citoyens en lutte pour la régularisation des sans papiers.

Le 18 avril 2007


Communiqué CNT-SUD Éducation-UDAS du 19 avril

SUD Éducation, la CNT Éducation et l’Udas appellent les personnels de l’Éducation nationale, et plus largement tous les citoyens attachés aux libertés publiques, à participer à la manifestation nationale à Aix en Provence le 20 avril pour défendre les militants et citoyens investis aux côtés des sans-papiers et de leurs enfants*.

Nous sommes aujourd’hui dans l’Éducation nationale dans la situation d’avoir à défendre nos élèves menacés d’expulsion, traqués par la police, enfermés en centre de rétention, expulsés vers des pays qu’ils ne connaissent pas ou qu’ils ont fuis.

Dans le même temps les violences policières (rafles, arrestations au domicile...) contre les sans-papiers sont en augmentation. La France expulse chaque jour 68 personnes (chiffre du Ministère de l’Intérieur hors Dom-Tom pour 2006.)

Il faut rompre avec cette logique policière, répressive et sécuritaire. Il faut rompre avec les politiques de l’immigration menées depuis plus de vingt ans par les gouvernements successifs.

SUD Éducation, la CNT Éducation et l’Udas condamnent la répression qui se développe contre les citoyens et les militants qui s’opposent à la politique d’immigration du gouvernement, Florimond à Marseille, Khadidja et Valérie à Paris, Marie-Dominique à Ozoir la Ferrière, François Auguste à Grenoble, et la liste n’est pas exhaustive.

SUD Éducation, la CNT Éducation et l’Udas appellent tous les personnels de l’Éducation nationale, les parents d’élèves, les organisations périscolaires et toutes les organisations syndicales à renforcer, dans l’unité, la lutte contre l’expulsion de nos élèves

- pour le droit à l’éducation pour tous
- pour la régularisation de tous les sans-papiers
- pour l’arrêt de toutes les poursuites
- contre la criminalisation du mouvement social
- contre la politique sécuritaire orchestrée par Sarkozy et le gouvernement.

* départ manifestation Aix en Provence : 10 heures, La Rotonde.


Nous vous rappelons par ailleurs que la Fédération a déposé un préavis de grève spécifique pour la journée du 20 avril, afin de permettre au plus grand nombre de participer à la manifestation d’Aix en Provence (ou aux divers rassemblements locaux).

PDF - 162.1 ko
préavis Florimond Guimard 20 avril

Documents joints

préavis Florimond Guimard 20 avril

Navigation

Mots-clés de l'article