Face à l’irresponsabilité de Blanquer, il faut construire le rapport de force

Ce jeudi 29 octobre en début de matinée, le ministre Blanquer était interrogé sur les procédures mises en place dans le cadre du confinement à la rentrée des personnels et des élèves dans les écoles et les établissements.

Blanquer, qui réserve une nouvelle fois ses déclarations à la presse avant les personnels et leurs organisations syndicales, a montré l’ampleur de l’impréparation de ses services. Emmanuel Macron a annoncé hier dans son discours que plus de 100 000 contaminations sont enregistrées chaque jour, et que les enfants ne sont pas indemnes des formes graves de la Covid-19. Pourtant, le renforcement du protocole sanitaire évoqué par le ministre se limiterait à imposer le port du masque aux élèves de 6 ans et plus, aérer davantage les salles de classes et nettoyer davantage les locaux. Les déclarations du ministre sont en décalage complet avec la réalité vécue par les personnels dans les écoles et les établissements.

Cette réponse du ministre à un enjeu de santé public majeur est irresponsable. L’inaction du ministère, qui avait 6 mois pour préparer correctement la rentrée, met en danger les personnels, les élèves, leurs familles.

Il semble aujourd’hui manifeste que seul le rapport de force sera à même d’obliger le ministre à mettre en œuvre des mesures de bon sens, à commencer par l’application du plan de continuité pédagogique et le dédoublement des classes. Les personnels doivent se tenir prêts à se mobiliser pour obtenir ces mesures de bon sens.

SUD éducation sera très attentive aux annonces qui seront faites concernant le nouveau protocole.

Si le protocole s’en tient à ce que Blanquer a annoncé ce matin sur France 2, nous prendrons nos responsabilités et appellerons les personnels à imposer, par le rapport de force – AG, débrayage, grève – la mise en œuvre de conditions sanitaires respectant la santé des personnels et des élèves.