Nouveau protocole sanitaire : une fuite en avant