#pasdevague : contre la récupération par l’extrême-droite et les forces réactionnaires

Communiqué de la fédération SUD éducation
vendredi 26 octobre 2018

La diffusion samedi 20 octobre d’une vidéo montrant une collègue de l’académie de Créteil braquée avec une arme factice a été suivie par la multiplication, sur twitter, de messages accompagnés du hashtag #pasdevague, jusqu’à atteindre 20 000 messages. La teneur de ces messages est régulièrement la même : les enseignant-e-s y racontent des incidents vécus avec des élèves, et l’inaction, le déni voire la culpabilisation de la hiérarchie face à leur souffrance.

Cette expression de la souffrance au travail a immédiatement trouvé une caisse de résonnance médiatique très forte. Et force est de constater que, malheureusement, les soutiens auto-proclamés à #pasdevague se trouvent largement du côté des forces les plus réactionnaires.

Le ministère a, dès le départ, multiplié les déclarations martiales. En parallèle, la récupération par la droite et l’extrême-droite ne s’est pas faite attendre, en reprochant au ministère et à l’institution son laxisme supposé. Le Rassemblement national est allé jusqu’à présenter le 25 octobre lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale 10 mesures contre “l’ensauvagement en milieu scolaire”. La fachosphère en profite axant sa propagande mortifère sur la stigmatisation des jeunes des quartiers populaires.

SUD éducation dénonce les récupérations politiques dont #pasdevague est l’objet. Nous refusons que l’extrême-droite fasse son miel de la souffrance au travail des enseignant-e-s.

PDF - 63.6 ko
Contre la récupération de l’extrême droite et les forces réactionnaires

Navigation

Articles de la rubrique