Les personnels ne s’y sont pas trompés !


En passant de 5% en 2001 à 10% en 2002, SUD-Paris double son score aux élections professionnelles des secrétaires d’administration scolaire et universitaire prouvant ainsi que ses positions aux côtés des personnels fortement mobilisés contre la mise en place du dispositif ARTT étaient justes et trouvaient un réel écho chez les IATOSS en lutte.

A l’université de Besançon, SUD obtient 15% des voix et une élue chez ces mêmes personnels au Conseil d’administration dans un contexte de lutte contre la précarité !