Revalorisation des salaires : encore une fois le ministère a menti !

Communiqué de SUD éducation

SUD éducation alerte les personnels depuis plusieurs semaines : Blanquer essaie d’endormir les personnels enseignants et de recherche en promettant des augmentations de salaires alors que le gouvernement tente de mettre en œuvre une réforme des retraites délétère qui viserait à faire travailler plus longtemps les salarié-e-s pour des pensions plus faibles.

À l’heure de prendre des engagements, la montagne accouche d’une souris. Les 10 milliards de revalorisation salariale, cumulés ont fondu très vite en deux-cents millions d’euros. Certains des scénarios d’augmentation prévoient ainsi exactement ce que SUD éducation décrivait : une prime uniforme versée à presque tous les personnels, pour un montant total de 200 millions d’euros au lieu des 500 annoncés auparavant par le ministre. Il s’agit donc d’un montant net par personnel d’environ 14 euros mensuels. Les 300 millions restants (20 euros mensuels) seraient “conditionnels”. Le ministre n’arrive plus à cacher son projet que SUD éducation dénonce depuis plusieurs mois : des primes conditionnées à une charge de travail plus importante encore (heures supplémentaires, formation pendant les vacances…)

Le ministre croit qu’en jetant des miettes aux personnels il pourrait faire taire le mouvement social massif dans l’éducation, et les pressurer encore davantage.

SUD éducation dénonce cette annonce d’augmentation aux allures de miroir aux alouettes, et revendique :

  • des augmentations de salaires pour toutes et tous, dès le début de carrière ;
  • la disjonction entre les discussions salariales et le projet de réforme des retraites dont les personnels revendiquent massivement le retrait sans condition.
PDF - 92.7 ko
Revalorisation des salaires : encore une fois le ministère a menti !