Les élu∙e∙s SUD éducation s’engagent à :

▶ por­ter les valeurs défen­dues par SUD éducation

▶ garan­tir l’égalité de trai­te­ment des col­lègues et à lut­ter contre les passe-droits

▶ relayer les reven­di­ca­tions des éta­blis­se­ments en lutte

▶ se faire les porte-paroles des col­lègues dans les instances

▶ rédi­ger des comptes-ren­dus régu­liers et infor­mer largement

▶ défendre les per­son­nels dans les com­mis­sions dis­ci­pli­naires, dans le res­pect des valeurs de SUD éducation (anti-racisme, anti-sexisme, anti-LGBTIphobie…)

▶ Se for­mer afin de défendre au mieux les collègues.

▶ Ne tirer aucun avan­tage per­son­nel de leur mandat

▶ conti­nuer à contes­ter la mul­ti­pli­ca­tion des postes SPEA (postes spécifiques académiques) qui faussent le mou­ve­ment, préfigurent le recru­te­ment des enseignant∙e∙s par les chefs d’établissement lors d’entretiens sem­blables à ceux du privé, ouvrant la porte aux passe-droits et aux discriminations.

▶ aider les col­lègues à faire valoir leurs droits à la muta­tion, notam­ment en les aidant à véri­fier que ni erreur ni oubli n’ont été com­mis par l’administration

▶ défendre les per­son­nels en situa­tion de han­di­cap sus­cep­tibles d’obtenir des boni­fi­ca­tions de barème : faire état des situa­tions par­ti­cu­lières afin d’obtenir les dis­po­si­tions les plus favo­rables aux collègues.

▶ veiller à ce que les vœux des TZR soient respectés : prise en compte des vœux géographiques, refus des affec­ta­tions hors-zone ou dans une autre dis­ci­pline sans leur accord, inter­ven­tions pour limi­ter au maxi­mum leurs déplacements.

▶ conti­nuer à être en lien avec le ter­rain, dans leur école ou éta­blis­se­ment d’abord, et en par­ti­ci­pant à la vie du syn­di­cat dans leur dépar­te­ment d’autre part.

▶ construire col­lec­ti­ve­ment les man­dats, les votes et les décla­ra­tions limi­naires avec son syn­di­cat mais aus­si ses collègues.

En tant qu’élu-es, nous sommes des­ti­na­taires de docu­ments de tra­vail de l’ad­mi­nis­tra­tion, par­fois dits « confi­den­tiels ». Les élu-es SUD édu­ca­tion ne font pas par­tie d’un sérail qui nous tien­drait à la confi­den­tia­li­té. Dès lors que ces docu­ments ne sont pas nomi­na­tifs et qu’ils peuvent aider aux luttes, nous nous sen­tons auto­ri­ser à les dif­fu­ser librement.