Dossier de la fédération SUD éducation
L’heure est à la mobilisation ! Les personnels de l’Éducation nationale, et en particulier du premier degré, l’ont bien compris en se mettant en grève le 19 mars de manière très forte. Les causes de mécontentement ne manquent pas. Vous trouverez dans ce dossier tout le matériel de la fédération SUD (...)
Dossier de la fédération SUD éducation

Depuis les premières annonces, SUD éducation a formulé ses inquiétudes quant aux conséquences du projet de loi Blanquer pour les personnels et le service public d’éducation. SUD éducation a voté contre ce texte en Conseil supérieur de l’éducation, refusant également de jouer aux jeux nuisibles des amendements : le projet de loi n’est pas amendable. Il est à rejeter dans son intégralité.

Cet article sera mis à jour régulièrement.

Communiqué de SUD éducation

Dans un courrier daté du 8 mars adressé aux DASEN et recteur-ices, le ministre Blanquer, par l’intermédiaire de son directeur général des ressources humaines, menace les enseignant-e-s :
• qui refusent de faire passer les évaluations nationales ou refusent de remonter les résultats ;
• qui combattent la réforme du lycée général et technologique, par exemple en mettant la note de 20/20 à tou-te‑s les élèves.
Il ose écrire qu’il s’agirait d’une faute professionnelle.

Articles les plus récents

samedi 23 mars 2019
mis à jour dimanche 24 mars 2019

Alerte sociale intersyndicale sur le mouvement dans le premier degré

Courrier intersyndical

Voici les motifs conduisant les organisations syndicales SNUipp-FSU, SE-Unsa, CGT éduc’action, Sud éducation à déposer une alerte sociale concernant les modalités du mouvement intra départemental des professeurs des écoles pour la rentrée 2019 Les restrictions du ministère traduites dans le paramétrage du logiciel qui remettent en cause l’adaptation des règles nationales aux réalités locales dans le cadre du dialogue social. La non prise en compte des revendications communes à l’ensemble de nos (...)  >> Lire la suite...
vendredi 22 mars 2019
mis à jour samedi 23 mars 2019

Suicide d’un enseignant à Eaubonne

Soutien de Sud Éducation 95 à la famille et aux collègues

C’est avec stupeur que nous avons appris le suicide de Jean Willot, professeur des écoles à Eaubonne. Une fois encore, les faits viennent nous rappeler la difficulté du métier et le manque de considération et de soutien dont peut parfois faire preuve l’administration. Suite à un incident qui aurait amené le professeur à attraper un enfant par le bras, une plainte a été déposée par la mère. D’après les témoignages des proches et collègues, cette affaire ainsi que la convocation par l’Inspection académique (...)  >> Lire la suite...
vendredi 22 mars 2019

Classement des lycées : SUD éducation dénonce la mise en concurrence des établissements

Le ministère de l’Éducation nationale a publié le classement des lycées, basé essentiellement sur les résultats aux épreuves du baccalauréat. Cette année, ce classement prend une coloration particulière, parce qu’il s’ancre dans la politique d’évaluation généralisée mise en œuvre par le ministère : évaluations nationales en CP, sixième et seconde, classement des élèves dans la machine de tri parcoursup qui tourne désormais à plein régime, classement des lycées et annonce de la volonté de classer les (...)  >> Lire la suite...
vendredi 22 mars 2019

Déclaration liminaire pour le Conseil Supérieur de l’Education du 21-22 mars (Lycée Professionnel)

Cette séance du CSE est consacrée pour une grande part aux programmes de seconde et première professionnelles. Dans ce cadre, le ministère s’est vanté d’avoir consulté les personnels. Toutefois, aujourd’hui, alors même que nous serons amené-e-s à nous prononcer sur des textes régissant l’enseignement sur deux niveaux, vous n’avez pas été en capacité de publier les résultats de cette consultation. Cette désinvolture ministérielle relève d’un profond mépris à l’égard des personnels, et rend manifeste une (...)  >> Lire la suite...
vendredi 22 mars 2019

Enseignement de spécialités en lycée : pour un même droit à l’éducation, contre la sélection

SUD éducation a pris connaissance du courrier de cadrage des enseignements de spécialité adressé par le ministre Blanquer aux rectrices et recteurs. Dans ce courrier, le Ministre indique que les établissements ne doivent pas ouvrir de groupes en fonction des besoins pour les enseignements de spécialité, mais en fonction des moyens alloués à l’établissement : “Il peut s’avérer impossible de satisfaire le choix des élèves au sein de leur établissement : si la composition des choix n’est pas possible (...)  >> Lire la suite...
jeudi 21 mars 2019
mis à jour vendredi 22 mars 2019

Programmes de lycée professionnel : des syndicats dont SUD éducation quittent la séance

Communiqué de SUD éducation

Ce jeudi 21 mars, le Ministère de l’Éducation nationale présentait au Conseil Supérieur de l’Éducation les nouveaux programmes de lycée professionnel. Ce jeudi 21 mars, le Ministère de l’Éducation nationale présentait au Conseil Supérieur de l’Éducation les nouveaux programmes de lycée professionnel. Plusieurs syndicats dont SUD éducation, le SNES-FSU, le SNUEP-FSU, le SNEP-FSU, la CGT éduc’action ont alors fait le choix de quitter la séance. Dans ce cadre, le ministère s’est vanté d’avoir consulté les (...)  >> Lire la suite...
jeudi 21 mars 2019

Prime REP : les assistant-e-s d’éducation toujours exclu-e-s... sauf à Lezay Marnésia !

Communiqué de SUD éducation Alsace

Malgré des années de revendications, le ministère de l’éducation nationale refuse toujours obstinément de payer la prime REP aux Assistant-e-s d’éducation alors que tous les autres personnels d’enseignement et d’éducation la touchent dans les collèges de REP. Heureusement pour les ministres successifs, les AED n’ont que des contrats précaires et sont donc soumis à des pressions et chantages au renouvellement récurrents s’ils souhaitent revendiquer trop fortement cette prime. Comme souvent, le respect de (...)  >> Lire la suite...
jeudi 21 mars 2019

Parcoursup : refusons d’appliquer la réforme !

Tract de SUD éducation

La loi relative « à l’orientation et à la réussite des étudiants » met en place la sélection à l’entrée de l’université, au mépris du droit à l’éducation. Mobilisons-nous contre cette réforme et celles qui l’accompagnent : réformes des lycées, baisse des moyens… Combattons-les par la grève, dans la rue, mais aussi dans nos établissements, pour ne pas nous faire les complices d’un tri social généralisé. Refusons des procédures qui font peser sur nous une charge de travail considérable qui ne correspond pas à nos (...)  >> Lire la suite...
jeudi 21 mars 2019

Casse de la fonction publique : toutes et tous concerné.e.s !

tract Solidaires FP aux usagers et usagères

Les français.e.s sont fiers de leur services publics et désireux d’en avoir plus et de meilleurs : la demande de services publics de proximité, de qualité, accessibles est l’une des fortes demandes du mouvement social en cours ! Et on le voit dans les réponses aux questions posées lors du grand débat national. Le gouvernement, pressé, lance son projet de « transformation de la fonction publique »... sans attendre les résultats de ce débat. Nous sommes toutes et tous des usager.e.s des services publics, (...)  >> Lire la suite...
jeudi 21 mars 2019

Des grévistes gazé.es au Rectorat de Toulouse

communiqué de Sud Education 31-65

Toulouse, le 20 mars 2018 Des grévistes gazé.es au Rectorat de Toulouse le communiqué de Sud Education 31-65 Mardi 19 mars, l’administration du rectorat a demandé l’intervention des forces de polices contre ses propres agents. 150 agents de l’éducation nationale : enseignant.es, précaires, stagiaires ont bloqué le rectorat, soutenus par des personnels de la fonction publique et du privé qui ont voulu marquer leur solidarité dans le cadre de cette journée de mobilisation interprofessionnelle. Cette (...)  >> Lire la suite...
mercredi 20 mars 2019

En lutte ! - 20 mars 2019

Bulletin de mobilisation de la fédération SUD éducation

L’heure est à la mobilisation ! Les personnels de l’Éducation nationale, et en particulier du premier degré, l’ont bien compris en se mettant en grève le 19 mars de manière très forte. Les causes de mécontentement ne manquent pas. En se mettant massivement en grève le 19 mars, les personnels, en particulier du premier degré, ont signifié au gouvernement leur refus des réformes en cours, et en particulier de la loi Blanquer, au cœur des mots d’ordre. Les taux de grévistes ont varié d’un quart des PE à (...)  >> Lire la suite...
mardi 19 mars 2019

Près d’un-e PE sur deux en grève ce 19 mars : une mobilisation réussie à amplifier

Communiqué de SUD éducation

Ce mardi 19 mars avait lieu une journée de grève interprofessionnelle appelée par la CGT, FO, Solidaires et la FSU. Cette journée portait sur des revendications interprofessionnelles de justice sociale, et dans la fonction publique contre la loi de transformation de l’État qui attaque les statuts de la fonction publique. Cette journée a été suivie de manière très forte par les personnels de l’Éducation nationale, et en particulier par les professeur-e-s des écoles. En effet, les causes de (...)  >> Lire la suite...
dimanche 17 mars 2019

Le Panneau Syndical SUD éducation #72 • Mi-mars 2019

Le 19 mars, participons à une grande journée de grève interprofessionnelle • Grève scolaire pour le climat : une réussite qui en appelle d’autres • Évaluations nationales, lycée : Blanquer intimide les personnels

Le 19 mars, participons à une grande journée de grève interprofessionnelle La mobilisation des gilets jaunes perdure. Le gouvernement s’acharne à le discréditer et à le réprimer, par le biais de la violence policière ou de la criminalisation des manifestant-e-s. La colère sociale exprimée ces derniers mois a retardé l’agenda du gouvernement sur les réformes prévues. Mais les mauvais coups vont continuer de pleuvoir, qu’il s’agisse de la réforme des retraites, de l’assurance-chômage, la casse des services (...)  >> Lire la suite...
samedi 16 mars 2019

La fédération SUD éducation soutient les personnels en grève reconductible en Loire-Atlantique : un exemple à suivre et à généraliser

Communiqué de SUD éducation

En Loire-Atlantique, les enseignant-e-s sont en grève reconductible contre les réformes Blanquer depuis le 11 mars. Cette grève fait suite à une décision d’AG de grévistes enseignants réunie lors de la grève interprofessionnelle du 5 février. Un appel avait alors était lancé à se mettre en grève le 4 mars lors du CTSD et à reconduire la grève. Le projet de loi Blanquer ayant été adopté entre-temps, le 4 mars a été une journée très suivie dans le 1er degré : 80 écoles perturbées (50 fermées), un millier de (...)  >> Lire la suite...

Sur le Web